Les sujets se fondent dans le décor que constituent des espaces urbains multiples, mouvants, à l’image de la démarche de Sam Claverie, qui observe la faune de ses contemporains et leurs rites quotidiens, quasi mécaniques, luttant pour sauver leur identité individuelle dans le grouillant vivier à humains qu’incarne la cité. Collectant ces instants où les êtres se croisent sans se voir ou font corps malgré eux, l’artiste peint la vie comme elle passe. Contact